Saturday, December 09, 2006

Ca y est, enfin la NZ !

Les derniers instants a Tokyo furent plutot de bon instants. Nous avons dit au revoir a Mama San, a Jean Claude le francais "pilote des ordinateurs", et au sri lankais de la reception qui appelait l homme de menage japonais "The Boy".
Tout etait bien sauf le trajet pour Shibuya Station a 5am30 avec les sacs auxquels s ajoutaient nos cadeaux d adieu : des sets de baguettes a l effigie du fukudaya hotel que t oserais meme pas offrir.
Une fois a l aeroport, c etait deja plus cool. On a fait la connaissance au cours du trajet pour HK d une anglaise gentille et agreable avec qui nous avons tue le temps. Une espece en voie de disparition.
A Hong Kong il y avait de l orage, un peu de retard au decollage...et dans l avion un groupe de chiois super relou. Laurent, un gars du sud rencontre a HK et qui etait sur le meme vol que nous n a pas eu a les supporter car il a dormi tout le trajet, fatigue de son precedent vol de 11h ! Un chouette gars gars avec qui on ira jusqu a l auberge dans laquelle on est reste deux semaines...Le QSB 'Queen Street Backpackers'. Cette endroit familial ou toutes les nationalites se melangent sous le regard bienveillant de Tom, l homme derriere le comptoir. Un maori un peu fiotte, 'dandy candy', avec trois dents dans la bouche et ses heu...130 kg.
Dans les liens notoires crees :
Simon, un petit gars de Laval chouettos venu 'on his own' en NZ alors qu il parlait presque pas un mot d anglais et n en comprenait aucun.
Rico, l unijambiste allemand, francophile et psychologue erudit qui disait souvent ave sa gueule et sa voix a la Liam Neesson "Hmm, interesting..."
Bret ! Notre ex employeur, 'le Boss', Bret l alcoolique, le strawberry bandit, le fou du guidon, le patron modele qui a systematiquement 45mn de retard et qui offre toujours l apero a ses employes. Nous avons travaille pour lui plus que pour n importe qui !
Bien plus en tout cas que pour Dan qui nous proposait un essaie sur un week end comme serveurs enfin comme gars qui debarassent les tables, soient debarrasseurs ! Et pas n importe quel week end...Celui ou u2 etait en ville, et ou la NZ jouait une finale de rugby d une importante competition...Une experience mouvementee et festive qui se solda par un echec cuisant : Dan nous a recale comme des mals propres !
Nous avons ensuite cherche du travail un peu partout, sans grande reussite mais Florent degotta uquand meme un job et lequel : Celui de plongeur et seconde main dans les cuisines d un grand resto sur le port. Et au meme moment, nous faisions egalement la connaissance de Bret et devinrent alors vendeurs de fraises : Un boulot agreable et bien paye, au cours duquel on a bouge un peu avec le van de Bret, qui etant a tendance 'un peu de la bibine', nous offrait l apero apres les longues journees a vendre des fraises avec cette rengaine entetante ' Would you like some fresh strawberries ?' ' 7 dollars a box, two for 12 !'...On avait rencontre cet ethylique anonyme tout a fait par hasard sur Queen Street alors qu il vendait des fraises a deux pas de notre auberge...Auckland, une ville ou le week end ca devient un gros bordel, ou on croise des maoris bourres; les voyous de la ville, tous plus gentils et souriants les uns que les autres, ou les journees semblent toujours se derouler dans la bonne humeur et de facon tres cool. Une ville parfaite pour les rencontres et les backpackers mais ou la vie reste chere. Il nous fallait donc la quitter. Pour cela, trouver un van. Rouge...Un Toyotat HIACE de 1989. Une belle occasion qui s offre a nous...Royster Jones, un anglais d une cinquantaine d annees ,doux comme un agneau, rentre retrouver sa belle apres quelques mois en solitaire a vagabonder dans le pays avec se fameux van (customise de longues heures durant de ses propres mains) ou nous vivons desormais. Nous avons donc tout le confort qu il nous faut apres avoir connu le panda hotel.
D ailleurs, on soupconne Tom, l homme derriere le comptoir, d avoir des liens de parentes avec Ted, le receptionniste.
Bref, ca fait doc maintenant quelques jours que nous voyageons a notre tour dans le pays en direction du sud...Trouver du travail comme celui de ramasser des fruits dans des champs, pres de Napier. Nous avons roule quelques centaines de kilometres et deja des paysages sublimes se sont offerts a nous. Beacoup de mer, de prairie, de collines, de lac, de bleds paumes et quelques autostoppeurs chelous ! Et bien sur...des moutons !
Le climat general est tres instable, passant du chaud au froid sans prevenir, du grand ciel bleu ou le soleil tres puissant tape dur au ciel etonnemment gris. Mais le caprice des elements ne fait que renforcer l aspect sauvage, changeant, surprenant et envoutant du decor neo zeolandais.
Hier soir, nous sommes arrives a Rotorua et dans le van parque au bord d un grand lac nous avons pris notre petite infusion et avons passe une nuit dans cette ville celebre pour ses odeurs de souffres pestilencielles emanant des sources chaudes et autres geysers.
Desormais bien reposes, nous sommes d attaques pour explorer cette region aux nombreuses activites qu on essaiera de vous relater un de ces 4.

A bientot.

4 Comments:

At 3:26 AM, Blogger jah said...

plein de bisous vous deux !! :)

 
At 3:57 AM, Blogger Leon said...

ca a l'air de bien se passer :)
je suis presse de voir vos photos de la nz :)

 
At 10:05 AM, Anonymous jay said...

vous me donnez vraiment envie
profitez bien

 
At 11:42 PM, Anonymous Toine said...

Rhalal et dire que pendant ce temps, certains se les gèlent a paris ^^
Gl hf les enfants :p

 

Post a Comment

<< Home